L'histoire d'Autonomia

Tout a commencé par une expérience vécue... par beaucoup d'entre nous.

 

"Une notification WhatsApp en pleine réunion : Maman est tombée. Encore. Depuis plusieurs mois, avec mes frères et soeurs, nous faisons tout pour aider Maman à vieillir et surtout à rester chez elle. 

Maman habite la maison familiale du bassin d'Arcachon. Depuis la mort de papa, il y a 10 ans, elle a décidé de vivre dans la maison de vacances de notre enfance. C'est son choix, mais cela complique la situation. 
Je suis Jeanne. C'est moi habite le plus près. J'y passe presque tous les week-end. Souvent en semaine aussi. Cela me prend beaucoup de temps et de charge mentale. Ça commence même à peser sur mon couple..."
 


Aux 4 coins de la France.

Jeanne, 52 ans, habite à Bordeaux, Antoine, 50 ans vit avec sa famille à Singapour et les jumeaux Julien et Clémence sont installés à Paris. 
Tous ont des vies bien remplies, tant professionnellement que personnellement. La situation de leur Maman les inquiète et créé des tensions entre eux. 

De son côté, Antoine participe financièrement, mais il ne peut donner autant de temps que ses frères et soeurs.

Madeleine, leur mère, qui vit dans sa maison du bassin se sent doucement vieillir, mais elle ne dit pas toutes ses difficulités à ses enfants. Elle ne veut pas les inquiéter. Et surtout, elle veut rester près de ses amis, de ses activités, de son boucher, de son épicerie de quartier et de l'île aux oiseaux...

L'EHPAD. Tout le monde y pense. Personne n'en parle. Un jour, ils n'auront plus le choix...


Cette histoire, c'est la nôtre, c'est la vôtre. C'est celle de Monique, d'Odette, d'Alice ou de Pierre. 

Et si on trouvait une alternative à l'EHPAD ? 

Il est parfois la seule et ultime solution, quand les aidants sont épuisés, quand les aidés ne sont plus en sécurité... comme s'il n'en existait pas d'autre.

Et si l'EHPAD n'était pas la seule solution ? Et si la relation "parents-enfants" n'était pas condamnée à devenir "aidés-aidants" ? Si la maison pouvait-être un lieu aussi sécurisé qu'un EHPAD ?
En s'appuyant sur les ressources, l'expertise et le rayonnement du groupe Oui Care, Damien Cacaret, directeur des activités seniors et Constance Wiblé, directrice communication, ont décidé de lancer Autonomia et de soutenir ainsi tous ceux et celles qui veulent continuer à vivre comme ils et elles l'entendent, tout simplement.

Responsive Image

Damien Cacaret

Responsive Image

Agé de 44 ans, Damien Cacaret est docteur en Pharmacie et diplômé d’HEC Paris. 

En 2004, il crée, développe et vend en 2014 à Orpéa le réseau de services à la personne Domidom. En 2015, suite au rachat du réseau Adhap Services par Orpéa, il devient Directeur de la Division Domicile Orpéa (Adhap - Domidom). 

Depuis plus de 10 ans, Damien Cacaret participe activement à la reconnaissance et à la professionnalisation des métiers de l’aide à domicile en France à travers différents mandats. Jouant un rôle majeur auprès des acteurs de la dépendance et des instances officielles, il a été nommé Président du SYNERPA Domicile en juin 2015 (Syndicat spécialiste des structures privées d’aide à domicile auprès des publics fragiles).

Convaincu que la coordination des services nécessaires aux personnes âgées qui font le choix de rester chez eux manque cruellement, il se consacre, avec Autonomia, à faciliter la vie des aînés, pour leur permettre de bien vieillir à domicile.

Responsive Image

Constance Wiblé

Responsive Image

Diplômée d'Audencia-Sciences com et de Sciences Po Paris, Constance a commencé sa carrière sans la presse d'actualité (Réforme) puis a piloté pendant plus de 10 ans la communication du groupe MACSF (Mutuelle d'assurance dédiée aux professionnels de santé.)

Depuis 2018, elle dirige la communication du groupe Oui Care, leader français des services à domicile (10 marques, 18 000 salariés).
Après 20 ans de carrière dans la communication, Constance a choisi de se lancer dans une démarche intrapreneuriale au sein du groupe Oui Care.

Déterminée à faire évoluer la perception et la situation des personnes âgées en France, elle a imaginé, avec Damien Cacaret, une solution pour rester vieillir à la maison le plus longtemps possible, en sécurité et avec sérénité pour les clients comme pour les aidants.

Responsive Image

« Ce n’est pas parce qu’on est âgé, qu’on ne peut plus tout faire, qu’on a besoin d’aide, qu’on ne peut plus rien décider. Si une personne âgée souhaite rester chez elle, conserver ses repères, ses liens sociaux, ses animaux de compagnie, ... il est important de respecter au maximum sa volonté. Et l’aider comme on souhaiterait être aidé.Avec humanité. En tenant compte de la personne qu’elle a été, qu’elle est et qu’elle continuera à être. C’est à la fois notre devoir, notre honneur et notre fierté »

Guillaume Richard, PDG fondateur du groupe Oui Care