null Si tu voyais MHAVIE*

Parole d'expert

Si tu voyais MHAVIE*

par Véronique Cayado

Docteure en psychologie, membre de l'Institut Oui Care

Le 6 juillet 2021

5 min de lecture

Si tu voyais MHAVIE*

*MHAVIE grand-âge © Autonomia

 

MHAVIE est l’acronyme de “mesure des habitudes de vie”. C’est un instrument validé scientifiquement par des chercheurs canadiens (Fougeyrollas et al.) et destiné à des personnes présentant des incapacités de nature et de niveaux très divers.

Mais quel est l’intérêt pour une personne présentant des incapacités de mesurer ses habitudes de vie ?

En réalité, il ne s’agit pas de mesurer au sens comptable du terme, mais de prendre la mesure de votre réalité, de comment vous vivez ou de comment vous ne pouvez plus vivre comme vous l’entendez.

C’est un outil très pragmatique qui vise avant tout le changement pour adapter votre environnement de vie à vos projets, à vos envies et à vos besoins. Le vieillissement est avant tout une affaire de transition avec tous ces changements qui s’opèrent : des capacités en transformation, parfois des pertes de capacités fonctionnelles, des renoncements aussi, le regard des autres sur soi qui évolue, des fondements d’une identité qui peuvent vaciller, etc... Aux âges les plus avancés, se jouent souvent de profondes métamorphoses qui vont puiser sur nos capacités de résilience. En cela, l’expérience du vieillissement est une expérience tout à fait personnelle. Mais il faut aussi savoir que notre environnement de vie influence grandement cette expérience dans un sens qui peut être plus ou moins négatif ou positif. C’est là que la MHAVIE intervient puisqu’elle vous permet de reconsidérer vos priorités, d'identifier les obstacles à leur réalisation mais aussi les ressources sur lesquelles vous appuyer pour faciliter leur réalisation. Si tout n’est pas possible, il est en revanche toujours possible de reconsidérer votre environnement de vie afin de trouver un moyen pour que vous puissiez vivre autant que possible comme vous le souhaitez.

L’outil MHAVIE vous permet avec l’aide de votre conseiller Autonomia - seul formé et habilité à s’en servir en France - à repérer les endroits sur lesquels diriger vos actions pour obtenir le changement qui va vous permettre de trouver un nouvel équilibre ; mais pas n'importe quel équilibre, celui que vous permettra de mener la vie la plus satisfaisante pour vous.
Car c’est d’abord votre point de vue, votre regard que la MHAVIE va chercher à appréhender. Ce sont aussi vos habitudes de vie qui sont considérées, pas celles que vous devriez avoir pour un œil extérieur, mais celles qui font sens pour vous, avec votre manière bien à vous de les faire. Ce sont tous ces ingrédients qui font votre projet de vie.


La MHAVIE est un outil pragmatique fondé sur une approche scientifique.

La MHAVIE et le modèle théorique sur lequel elle s’appuie sont le fruit de plusieurs décennies de recherche reconnue internationalement par des organisations comme l’OMS ou Handicap International. L’approche de la MHAVIE repose sur deux principes majeurs qui sont, d’une part, le respect du droit à l’autonomie quelles que soient les capacités d’une personne et, d’autre part, l’influence de l’environnement sur l’expression de nos capacités.

Pour aller plus loin dans la présentation de la MHAVIE, voyons tout d’abord ce que cet outil n’est pas.
MHAVIE n’est pas un test pour mesurer la performance individuelle ou les aptitudes personnelles, et ceci pour une raison bien précise.

Une aptitude correspond à la possibilité pour une personne d’accomplir une activité physique ou mentale. Elle se mesure sur un continuum allant de la capacité optimale à l’incapacité complète. Généralement, chacune de nos aptitudes fonctionnelles peut être évaluée par elle-même comme l’audition, la préhension, la vision des détails, l’attention, le jugement, la compréhension d’un message, la résistance à l'effort, ou le contrôle de ses pulsions. On ne tient pas compte pour cela de l’environnement de vie réel d’une personne. Autrement dit, il s’agit de niveaux de potentialités, mais qui vont s’exprimer de manière particulière en contexte de vie réel.

Dans la vraie vie, les choses sont différentes et surtout plus complexes.

  • Déjà nos actions et nos conduites sont orientées vers un but. Il ne s’agit pas juste d’exprimer une capacité pour exprimer une capacité ; celle-ci sert à quelque chose.
  • D’autre part, chacune de nos conduites va impliquer plusieurs aptitudes simultanées ou coordonnées. Il ne s’agit donc pas seulement d’être en capacité d’exprimer une aptitude, mais d’en activer plusieurs de manière coordonnée, voire d’en inhiber d’autres qui pourraient gêner la bonne exécution de l’action visée.
  • Par ailleurs, nos actions s’inscrivent dans un contexte culturel particulier, avec des normes, des valeurs, des règles etc. Nos conduites habituelles sont donc situées socialement et culturellement. Cet environnement socioculturel façonnent nos actions, autant dans les modalités de leurs réalisations que dans la plus ou moins grande appétence à les réaliser.
  • Enfin, nos conduites s’expriment aussi dans un contexte physique et matériel qui fixe concrètement leur faisabilité.

L’objectif de la MHAVIE est de comprendre ce qui en situation de vie réel peut constituer un bloquant, une difficulté, une source d'insatisfaction, etc. Autrement dit, on ne s’intéresse pas directement aux capacités ou incapacités, mais à vos habitudes de vie et notamment à tout ce qui est source de perturbations de vos habitudes de vie.

La MHAVIE ne mesure donc pas directement les aptitudes individuelles. Néanmoins, s’il s'avérait que vos aptitudes auditives étaient identifiées comme source de perturbation dans la réalisation d’une ou de plusieurs de vos habitudes de vie, un diagnostic auditif pourrait être préconisé afin de déterminer le besoin et le type d’appareillage adapté.
Autrement dit, les préconisations sont directement connectées à vos habitudes de vie réelles et à la perception d’une moindre qualité de vie. Elles peuvent intégrer des actions relatives à l’amélioration de vos aptitudes, mais ce n’est pas la seule dimension qui est considérée avec la MHAVIE. C’est d’ailleurs, le cœur même de l’approche MHAVIE que de considérer, quasiment à force égale, les perturbateurs liés à des caractéristiques personnelles et les perturbateurs liés aux caractéristiques de l’environnement. Si une habitude de vie est perturbée pour x ou y raison, l’idée n’est pas de se centrer sur ce qui ne vas pas chez la personne, mais de voir comment améliorer la situation pour la personne en regardant les facteurs personnels comme les facteurs environnementaux. Car c’est l'interaction de ces facteurs qui induit en situation réelle une difficulté, une gêne, voire une impossibilité de réaliser une habitude de vie.

L’analyse de votre situation de participation sociale à l’aide de la MHAVIE est à la fois opérante et utile pour faciliter la démarche de changement en vue d’améliorer la qualité ressentie de votre réalité quotidienne. Mais elle est aussi importante d’un point de vue éthique puisqu’elle vise - toujours selon la volonté de ses auteurs - à prévenir toute possibilité d'attribuer la responsabilité de situations de handicap uniquement à la personne sans considérer son milieu de vie réel.

 

Cet article cite des passages de l’ouvrage de référence des auteurs de la MHAVIE :
Fougeyrollas, P. et al. (2020). Classification internationale. Modèle de développement humain - Processus de production du handicap(MDH-PPH). Quebec ; RIPPH.
 

Sur le même thème